Vous êtes ici

Médée Chérie - Yasmine Chami

Médée chérie

Chami, Yasmine 1967? - ...
Actes Sud

Médée est sculpteur, Ismaïl est chirurgien. En route pour Paris, et durant l'escale à Sydney, il s'est absenté… Une absence qui se...

Voir la fiche complète

Yasmina Chami est historienne, diplômée d'anthropologie à la Sorbonne. Après des études universitaires en France, elle rentre à Casablanca où elle dirige un vaste cycle de reportages sur la société marocaine en s'intéressant plus particulièrement au rôle et à la place des femmes. Après Cérémonies et Mourir est un enchantement, Médée chérie est son troisième roman. 

Médée est sculpteur, Ismaïl est chirurgien. En route pour Paris, et durant l'escale à Sydney, il s'est absenté… Une absence qui semble s'éterniser. Ismaïl ne reviendra pas.

A travers l'histoire de Médée, l'autrice s'immisce dans l'obscurité d'un corps qui se déconstruit et d'une âme prise dans le piège d'un choc insurmontable, celui de la perte d'un être cher. Elle est pétrifiée, devient une créature de pierre. "Et la voilà statue de sel… elle est cette femme de sel qui assiste impuissante à sa propre métamorphose, attentive, elle retient le plus infime battement de cils, la douleur se tient là, si proche que le moindre déplacement la ferait jaillir comme une lave bouillante...

La sculpture sera-t-elle l'exorcisme de son mal ou l'enfermera t-elle à jamais dans l'infinie souffrance ? Il faudrait inventer une forme qui dise la présence dans l'absence.

L'amour ne s'en vas pas, ce sont les mots qui partent ou les morts. Qui peut quitter l'amour vivant ?

L'écriture est dense, puissante et le vocabulaire emprunté à l'art sculptural signe une métaphore de l'enchevêtrement des tourments et du dépassement de soi. 

C'est une très belle lecture où l'immense mélancolie éprouvée par cette femme abandonnée nous fascine tant elle y transparaît.

 

Bri

Livre
Roman