Vous êtes ici

Hop pop-up !
Attention le livre s’anime !

 

Je t'aime (presque toujours) - Anna Llenas

Je t'aime (presque toujours) - Anna Llenas

Livres fragiles destinés à émerveiller, étonner, faire rêver, les livres animés ou livres à système se caractérisent avant tout par leur interactivité avec le lecteur et par l’effet de surprise qu’ils provoquent. Grâce à leur processus de déploiement, ils deviennent alors des objets magiques créés par des artistes ingénieux et sublimés par des éditeurs audacieux.

Il était une fois l’histoire d’un livre magique…

Les premiers livres à système remontent au Moyen Age, sous la forme de manuscrits scientifiques ou religieux à destination des adultes. La Chronica majora du moine anglais Matthew Paris et la Cosmographie de Pierre Apian, publiée vers 1524, proposent ainsi des disques circulaires mobiles à l’intérieur du livre.

Ces livres animés ne commencent à devenir ludiques qu’au XVIIIe siècle avec la publication des Arlequinades de Robert Sayer, petits cahiers dont les pages découpées permettent une combinaison du texte par le lecteur, ou bien encore le Théâtre miniature de Martin Engelbretch, une juxtaposition d’images découpées qui donne un effet de relief et que l’on regarde à travers une petite ouverture.

C'est seulement au début du XIXe siècle que les premiers livres à système destinés aux enfants apparaissent. A partir de 1870-1880, la production s’intensifie et les techniques se diversifient : théâtres miniatures, livres sonores, lanternes magiques, panoramas, flip books… Le plus célèbre des auteurs en la matière est alors Lothar Meggendorfer qui produit Le grand cirque international en 1887, un panorama en relief qui se déploie sur plus d’un mètre de long.

Si après la Première Guerre mondiale, la production se raréfie et la qualité d’édition décline, dans les années 30, des livres populaires de grande qualité voient le jour. Ce sont les premiers pop-up, une expression qui évoque l’idée de jaillissement et de surprise.

Après la seconde Guerre mondiale, la création est riche, diversifiée et novatrice grâce au talent de Germaine Bouret, Bruno Munari, Vojtech Kubasta, Kveta Pacovska…

Dans les années 70, la société américaine Intervisual démocratise le pop-up en publiant des titres aux animations riches et spectaculaires comme la Maison hantée de Jan Pienkowski, le pop-up le plus vendu dans le monde.

Aujourd’hui, Robert Sabuda, David Carter, David Pelham, Philippe Huger, Gaëlle Pélachaux, Marion Bataille, Anouck Boisrobert et Louis Rigaud sont quelques uns des grands artistes qui excellent dans l’exercice du genre.

La cosmographie de Pierre Apian
La cosmographie - Pierre Apian

Un mélange de talents explosifs

Si le livre animé présente une grande variété d’ingénieux systèmes et mécanismes, le pop-up renvoie, quant à lui, à la notion de volume. Le livre pop-up est une forme artistique qui se construit à plusieurs. Il s’agit là de la rencontre de plusieurs talents : auteurs, illustrateurs, ingénieurs papiers, directeurs artistiques, éditeurs. Tous participent à la création d’un livre magique, tout en relief, en surprises. Tout l’enjeu est d’exploiter les possibilités visuelles, matérielles, spatiales ou ludiques du livre pour le transformer en un objet surprenant, les contraintes stimulant la créativité. Le papier, avec ses grandes possibilités de création, est un matériau aux multiples facettes. Il se découpe, se plie, s’assemble. Les différentes techniques permettent ainsi de créer des images tridimensionnelles, animées par des mécanismes interactifs. Ces livres déploient à l’ouverture toute une structure découpée en 3 dimensions, dont on peut appréhender la magie avec l’ouvrage de référence pour tous les concepteurs de pop-up Pop-up : art et techniques de David A. Carter et James Diaz (Editions Milan, 2009.)

C’est pourquoi, si ces créations relèvent indéniablement du talent des artistes, leurs mises en valeur et leur diffusion auprès du tout public ne seraient possibles sans le travail remarquable de certains éditeurs.

Ainsi, Brigitte Morel, éditrice aux Grandes Personnes, différencie le livre animé et le pop-up à l’aune du fond : « Le livre animé raconte une histoire ; le pop-up est une animation graphique autour d’un thème ou d’un sujet, sans véritable intrigue. ». Petite maison d’édition jeunesse créée en 2009, les Grandes Personnes mettent en avant des livres ingénieux, des univers graphiques originaux. Leur volonté est de surprendre le lecteur et d’enrichir le paysage culturel de la littérature jeunesse en proposant des livres à manipuler qui amènent les plus jeunes à une réflexion. Ici, chaque auteur porte son projet. L’échange autour du livre entre l’éditeur et l’auteur est une priorité pour cet éditeur et permet ainsi d’accorder un soin particulier à la fabrication des ouvrages :

Je considère que ma mission, quand on me confie les originaux d’un projet, c’est d’essayer de le magnifier, de lui donner la plus belle forme possible.

Philippe Ug, l’un des artistes publiés par les Grandes Personnes, à la fois graphiste, ingénieur papier, sérigraphe, imprimeur, enseignant crée ainsi d’extraordinaires livres pop-up qu’il réalise entièrement lui-même. Grâce à son art de la forme et de la couleur, il donne vie à des mondes merveilleux qui se déploient en trois dimensions et laissent libre cours à l’imagination du lecteur. Plat du jour, Mécanique générale, Un éléphant dans un palais de porcelaine sont quelques exemples de ces dernières parutions chez cet éditeur.

Un guépard et une grenouille prennent vie dans les pages d'un livre


Devenue pour les créateurs de livres pop-up une référence, la maison d’édition doit faire des choix pour créer un catalogue cohérent tout en se renouvelant. Martine Perrin, Dominique Ehrhard, ou encore Emma Giuliani, pour n’en citer que quelques-uns, sont ainsi publiés aux Grandes Personnes.

Les éditions Hélium se distinguent également par leur politique éditoriale. Revendiquant un travail d’artisan autour des auteurs pour définir des objets singuliers ainsi qu’un traitement graphique innovant, cette maison d’édition est particulièrement reconnue pour la qualité de ses livres animés. Créée en 2009 par Sophie Giraud, Hélium mise sur la fantaisie et l’audace.

Côté fabrication et direction artistique, si Gérard Lo Monaco se met au service du contenu du livre, il est également un artiste amoureux des livres. De par son expérience dans le décor de théâtre, il a le sens de la mise en scène et de l’objet livre. Tous deux ont ainsi publiés de petits trésors comme Popville et Dans la forêt du paresseux d’Anouck Boisrobert et Louis Rigaud. D’autres artistes comme Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet, ou bien encore de Janik Coat et Bernard Duisit sont aussi publiés par cette maison d’édition. Si Hélium propose en majorité des livres jeunesse, les livres publiés doivent pour autant plaire aussi bien aux adultes qu’aux enfants, l’important restant l’adéquation entre l’idée, le texte et la forme.

 


Drôle d'oiseau - Philippe Ug

Drôle d'oiseau - Philippe Ug

Cette collaboration, cette complémentarité entre artistes, ingénieurs papiers et éditeurs offre ainsi une production éditoriale riche et variée.

Livre explosif, le pop-up échappe à tout classement. Cassant avec le processus de lecture linéaire, il attise notre curiosité par la magie et l’ingéniosité de sa construction. En jouant sur le rapport entre le dessin et le volume, le pop-up crée d’autres points de vue qu’on ne peut pas trouver dans un autre livre classique. Il fait sens avec l’histoire, il accompagne le récit et prolonge l’histoire hors du livre. Le volume devient partie prenante de l’histoire. Le pop-up devient un élément narratif au cœur du récit. Et si le pop up fait appel à la vue, il peut aussi solliciter le toucher, l’odorat et l’ouïe. Le lecteur est tout à la fois un acteur et un spectateur émerveillé par ce spectacle vivant. La lecture devient alors participative. Le lecteur manipule le livre pour poser son regard en tout point, il le feuillette, le soulève, tourne autour de lui pour en découvrir tous ses secrets.

Aujourd’hui, le livre pop-up va encore plus loin. Il se réinvente aussi sous forme numérique, proposant quelque chose de différent, donnant une nouvelle direction au livre papier, alliant le monde digital au monde physique. C’est le travail proposé par Les Editions volumiques par exemple. De nouveaux objets émergent, objets hybrides mêlant livres et animations, laissant ainsi percevoir d’autres perspectives, des champs encore inédits à explorer.