Vous êtes ici

De Vous à Moi
Soirée découverte

Vendredi 14 septembre 2018

Documents du secteur patrimoine de la médiathèque de Roanne

© Médiathèque de Roanne

Au commencement était Madeleine Project

L'OLNI (Objet Livresque Non Identifié) de Clara Beaudoux. Au travers d'une enquête racontée sur Twitter, cette journaliste tente de reconstituer la vie de la femme qui occupa son appartement durant 20 ans. Ce qui peut paraître simple ne l'était pas : en effet, Clara et Madeleine ne se sont jamais croisées. Pour mener son investigation, Clara Beaudoux est partie d'affaires personnelles de Madeleine, "oubliées" dans la cave. Au travers de petits témoignages (carnets, photographies, factures…) elle a recréé l'histoire d'une femme qui a traversé le XXème siècle. Madeleine a eu la chance (et réciproquement) de croiser Clara, pour lui redonner vie mais combien d'autres Madeleine sont tombées dans l'oubli, écrasées par les grands noms de l'Histoire ? Combien ne subsistent plus que par quelques photographies, lettres ou tickets de bus devenus muets ? Ne méritent-elles pas, elles-aussi, d'être racontées ? N'avons-nous pas un devoir de mémoire envers ceux qui nous ont précédés ? 

L'un des derniers tweets sonnait comme une invitation : "Enfin, ce que j'aime beaucoup dans ce projet c'est vous. Alors je vous propose qu'on crée quelque chose ensemble". Oui mais quoi ?

 

... Puis il y eut des rencontres…

Le Secteur Patrimoine de la Médiathèque reçoit régulièrement des propositions de dons. Si les documents concernés sont intéressants, leur richesse provient souvent du donateur lui-même. Il est bien rare qu'il ne vienne pas armé d'informations sur leur histoire ou sur celle des anciens possesseurs. L'idée était donc là ! En lien avec les Journées du Patrimoine dont la thématique 2018 était l'Art du partage, pourquoi ne pas proposer à des particuliers de venir partager leur coup de cœur, issu de leurs archives personnelles ? L'invitation fut donc lancée et une quinzaine de personnes répondirent à l'appel. Pour certains la prise de parole fut aisée. Pour d'autres non. Mais tous se lancèrent et racontèrent une part de leur histoire au travers de lettres, cartes postales, livres…

Au-delà de l'émotion parfois très perceptible, c'est une histoire locale et parfois nationale qui fut racontée. Ainsi Monsieur L., descendant de maçons creusois qui, en racontant les pérégrinations de ses ancêtres, mit en lumière un pan de l'histoire d'un territoire : celle des paysans bâtisseurs du Limousin. Du Moyen-Âge jusqu'au début du XIXème siècle, nombre de paysans (dont une majorité de Creusois) reconnus également pour leurs qualités de bâtisseurs, s'exilèrent afin de chercher une source de revenus que les récoltes ne permettaient pas. Ces maçons parcoururent la France et traversèrent même l'Atlantique pour faire profiter de leur savoir-faire. Le témoignage de la soirée fur l'occasion de découvrir la façon dont s'exprimaient ces maçons, dans leur patois local, ainsi que l'hymne propre à cette corporation : La chanson des maçons de la Creuse.

De la Creuse à la Lorraine, il n'y avait qu'un pas. Madame C. vint armée d'un lourd volume relié : l'album de timbres de son grand-père. En parcourant des pages entières de timbres aux couleurs chatoyantes, impeccablement alignés et classés, c'est l'histoire de la philatélie qui est évoquée mais également celle d'une famille. Amoureux de sa région, le grand-père Lorrain avait ainsi récolté les timbres la célébrant. Amoureux d'une femme il fit, pour plaire à sa dulcinée, collection de timbres du Luxembourg d'où était originaire sa belle…

Et enfin des souvenirs…

Si tout au long de la soirée, chacun fit vivre un ou plusieurs ancêtres, tous sont repartis avec leur document. Mais afin que ces archives ne deviennent également de petits bouts de Madeleine, dont le sens deviendrait hermétique aux générations suivantes, il a été proposé à chacun d'immortaliser ce moment par une photo souvenir. Chaque participant a ainsi pris la pose avec son document… Ce cliché étant une façon d'immortaliser, en quelque sorte, une rencontre avec ses ancêtres. Ah au fait ! Tous ne sont pas repartis : un document est resté à la Médiathèque : Madeleine Project bien sûr !

 

Autres
Médiathèque de Roanne
Patrimoine

Voir aussi