Vous êtes ici

L'Enéide - Virgile

L'Enéide

Virgile 0070 - 0019 av. J.C.
Albin Michel (Firme; 1900 - ...)

Comment les Troyens ont-ils vécu le siège de leur ville ? Que sont-ils devenus après la chute de Troie ?

...
Voir la fiche complète

Dans L’Iliade et L’Odyssée d’Homère nous sommes avec les grecs. Mais comment les Troyens ont-ils vécu le siège de leur ville, que sont-ils devenus après la chute de Troie ? C’est ce que raconte Virgile dans son poème L’Énéide.

Nous suivons les aventures d’Énée, fils de la déesse Vénus et du mortel Anchise. Lors du saccage de la ville de Troie, il s’enfuit avec son fils tout en portant son vieux père sur son dos. Son destin est de trouver le Latium en Italie pour y fonder une nouvelle ville qui deviendra Rome. Sa quête le conduit à Carthage ainsi qu’aux enfers avant de le mener à la guerre dans le Latium afin de pouvoir y installer sa colonie. 

L’Énéide est un récit initiatique. Énée n’est tout d’abord pas un héros, il doute, fait appel aux dieux. Sa visite aux enfers le métamorphose, il devient fort et saisit son destin au lieu de le subir.

Le poème est divisé en douze chants composant deux parties ; de la chute de Troie au voyage jusqu’en Italie puis la guerre pour la conquête du Latium. L’œuvre est romanesque mêlant héros, dieux, exploits maritimes ou amoureux, tempêtes et guerres. Le style de Virgile éveille l’émotion, l’empathie et l’admiration grâce à une écriture élégante et vivante.

 

Paul Veyne écrit, au sujet de l'Énéide :

« L’épopée virgilienne n’est jamais languissante, elle a de la fluidité et du rythme ; avant même de saisir la beauté d’ensemble de l’œuvre, nous percevons tout de suite, ligne après ligne, que l’écriture de l’Énéide est une des plus limpides et raffinées qui soit, semée de vers dont la pureté, l’opalescence et l’émotion donnent le frisson. »

Isabelle Rollet

                                                                                 

Livre
Roman